Présentation

Depuis plus de 10 ans, le Club Culturel Ali Belhouane (Tunisie), la Fondation INFA (France) et IKAB-Bildungswerk e.V. (Allemagne) organisent des projets d’échanges de jeunes bi- et trinationaux en partenariat avec des structures du travail jeunesse telles que des lycées professionnels, des structures d’insertion socio-professionnelle, des centres sociaux, des maisons de quartiers et des centres de formation professionnels. Les objectifs de ces projets d’échanges de jeunes sont de promouvoir la participation active de toutes et tous dans la société prenant pour base les valeurs démocratiques, promouvoir et favoriser la citoyenneté active et développer les compétences transversales des participant.e.s. Ces trois partenaires de longue date organisent également des formations à l’attention des travailleur.euse.s de
jeunesse, enseignant.e.s, accompagnateur.rice.s des structures partenaires . C’est dans ce cadre que le projet PRIDE (Prevention of Radicalisation through Intercultural Dialogue and Exchange) est né.

 

Projet et objectifs

Le projet PRIDE (Prevention of Radicalisation through Interculturel Dialogue and Exchange) souhaite promouvoir les projets d’échanges de jeunes comme format de prévention pertinent contre la radicalisation des jeunes. Il vise à améliorer la qualité et l’offre de projets d’échanges internationaux, en particulier ceux à destination des jeunes ayant moins d’opportunités, ainsi qu’à renforcer la participation citoyenne active de ces jeunes.

Ce projet est coordonné par le Club Culturel Ali Belhouane, la Fondation INFA et IKAB-Bildungswerke.V. et mené en coopération avec ALIFS (France), CAREP (Tunisie) et ufuq.de (Allemagne), structures expertes dans le domaine de la prévention de la radicalisation. Le projet PRIDE est co-financé dans le cadre de l’appel à projet « Partenariats stratégiques » de l’Agence nationale allemande pour le programme européen Erasmus+ Jeunesse en action. Pour plus d’informations : www.erasmus-pride.org

Les pays au nord et sud de la Méditerranée partagent le même défi à relever face au
phénomène de la radicalisation. Cette notion est souvent associée, dans les débats publics, à des jeunes originaires de tous les pays du monde, qui ont rejoint les dernières années des groupes extrémistes en Syrie et en Irak pour le Djihad. L’Allemagne, la Tunisie et la France font partie des pays que plusieurs jeunes ont quittés pour se rendre en zone de combat.

 

La Fondation c’est plus de 40 actions pédagogiques et projets européens : https://www.infa-formation.com/europe-et-international

La Fondation INFA s’investit dans le projet PRIDE

Catégorie : Actu
0
429 views

Réagissez à cet article en laissant un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *